À la découverte de la Bretagne avec le Chemin des Douaniers

Sentier historique et emblématique de Bretagne et de France, le « sentier des Douaniers » (ou GR®34) longe le littoral sur pas moins de 1800 kilomètres, d’où vous pourrez admirer paysages magnifiques et points de vue imprenables. Au départ du Mont-Saint-Michel et à destination de Saint-Nazaire, préparez-vous à en prendre plein les yeux en suivant ce chemin pédestre! Pas besoin d’être un randonneur chevronné pour effectuer cette marche, et les gites le long de la côte sont nombreux pour vous accueillir une ou plusieurs nuits pendant vos étapes. Alors préparez votre sac à dos et partez à la découverte de la belle région qu’est la Bretagne !

Du Mont-Saint-Michel à Cancale

Bienvenue au Mont-Saint-Michel, point de départ du sentier des Douaniers ! Avant de commencer votre randonnée, prenez le temps de vous rendre dans cette commune située sur un îlot ; facilement reconnaissable, vous pourrez en avoir un aperçu depuis Couesnon déjà, d’où vous verrez l’abbaye du Mont-Saint-Michel trôner fièrement. Cet édifice est également classé au titre des monuments historiques et inscrit dans la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, et à raison. Ne manquez pas de parcourir l’abbaye ainsi que les remparts avant de débuter votre grande aventure bretonne, et, une fois le Mont-Saint-Michel exploré, partez en direction de Cancale. Cette première partie vous donnera le ton pour le reste de votre randonnée : entre le Mont-Saint-Michel et Cherrueix, vous ne croiserez pas beaucoup de villes et villages, aussi pourrez-vous découvrir les paysages dans un silence apaisant et reposant. Peu après Cherrueix se trouve Le Vivier-sur-Mer, où il vous sera agréable de flâner dans les ruelles authentiques et pittoresques. En continuant de marcher, vous trouverez Saint-Benoit-des-Ondes : c’est dans cette commune que se trouve le « Village Insolite », proposant aux voyageurs de dormir dans des yourtes ! Une fois bien reposés, continuez de suivre le littoral jusqu’à ce que vous atteignez Cancale, où il peut être intéressant de faire étape, et ainsi prendre le temps de découvrir la ville. C’est à Cancale que vous pourrez goûter de délicieuses huîtres plates sauvages et huîtres creuses accompagnées de bière de Bretagne, offrant des saveurs uniques telle la bière à l’algue ou au sarrasin. À Cancale se trouvent des trésors qu’il vous faut rechercher : de l’ancienne église Saint-Méen au corps de garde des Daules en passant par la jetée de la cale de l’Épi, vous ne serez pas déçus ! Et pour les plus passionnés de culture, rendez-vous au musée des bois sculptés, rassemblant des sculptures en haut relief exécutées par l’Abbé Quémerais et couvrant plusieurs thèmes, tels l’Apothéose des Sports ou le Poème de la Pomme.

De Cancale à Saint-Brieuc

Bien reposés et repus ? Alors c’est reparti ! Parcourez la corne après Cancale et vous vous retrouverez nez-à-nez avec Saint-Malo, où les activités ne manquent pas. Fort National, Cathédrale Saint-Vincent, demeure de Corsaire, Tour Solidor… Il y en a pour tous les goûts dans cette ville, et les gourmands comme les amateurs d’art, d’histoire ou de culture y trouveront tous leur compte. Afin de continuer votre expédition, vous traverserez la Manche à l’aide du pont reliant la pointe de la Briantais à la pointe de la Brebis. En suivant la baie du Prieuré, vous pourrez reconnaitre Dinant : n’hésitez pas à faire étape dans cette charmante commune, car elle offre beaucoup à découvrir. Le patrimoine religieux y est riche, et vous pourrez visiter pas moins de deux abbayes, une collégiale et une église. Dinant visitée, c’est reparti ! Le littoral vous offrira alors des panoramas qui vous laissera bouche bée, et vous aurez la possibilité au gré de vos envies de parcourir Saint-Briac-sur-Mer, Saint-Jacut-de-la-Mer, Saint-Cast-le-Guido ou encore Plévenon ou Erquy. Mais le point fort sera juste après, lorsque vous atteindrez la Réserve Naturelle de la Baie de Saint-Brieux : regroupant trois types d’habitats (l’estran, les dunes et les prés salés) ainsi que de nombreuses espèces d’oiseaux, de poissons, de crustacés et autres animaux, cette réserve de plus de 3000 hectares ravira les amoureux de la nature. Faites une halte à Saint-Brieuc à l’occasion, et goûtez des coquilles Saint-Jacques tout droit sorties de l’eau !

De Saint-Brieuc à Brest

Sitôt arrivé sitôt reparti ! Et croyez-moi, après avoir déjà randonné le long de du littoral depuis Le-Mont-Saint-Michel, vous ne voudrez qu’une chose, aller toujours plus loin et en voir toujours plus. L’air iodé encourageant, continuez votre aventure : vos pieds vous emmèneront à Paimpol, commune absolument charmante où il fait bon vivre. C’est à Paimpol que vous pourrez effectuer une croisière dans la baie ou prendre l’ancien train « La Vapeur du Trieux », et ainsi observer les alentours sans fatiguer vos jambes pour autant. Autant dire que cela en vaut la peine ! Croisière terminée, c’est reparti sur le sentier. De là, la côte se découpe en trois cornes, et nombreuses seront les communes pittoresques que vous traversez : Pleudaniel, Plouguiel, Trégastel… j’en passe et des meilleures. C’est un peu plus loin que vous trouverez Plougasnou, station balnéaire du Finistère à la beauté certaine. Plougasnou a pour particularité de rassembler un grand nombre de monuments historiques et édifices à l’architecture unique : repérez l’oratoire Notre-Dame-de-Lorette, pénétrez l’église paroissiale Saint-Pierre, découvrez le menhir de Traon-Bihan et les lec’h de Kergmouster et de Kermenhir, explorez les manoirs de Tromelin et du Cosquer… Les évènements y sont également nombreux : en été, vous aurez le plaisir de participer aux Mardis de Plougasnou, pendant lesquels sont organisés concerts de chants marins, musique et danses bretonnes et encore bien d’autres manifestations. Une fois de retour sur le sentier, vous traverserez d’autres villes charmantes et chaleureuses, idéales pour un en-cas composé des meilleures spécialités locales. Après Plouguerneau, Ploudalmézeau et Plouzané, vous aurez le plaisir de vous retrouver à Brest. Le patrimoine historique de cette ville est si riche qu’il vous faudra prévoir une étape de plusieurs jours pour tout voir. Pour les amoureux de la nature, vous êtes servis : l’un des plus prestigieux conservatoires botaniques du monde s’y trouve. C’est dans le vallon du Stang-Alar que vous trouverez cet espace vert s’étendant sur 22 hectares et abritant de nombreuses plantes menacées d’extinction, le tout dans des serres représentant des milieux très différents : grâce à celles-ci, parcourez un étage montagnard tropical, des zones tropicales sèches ou encore des îles subtropicales en seulement quelques pas. Attardez-y vous avant de partir à l’assaut de l’église Saint-Louis, de l’église Saint-Martin, le musée de la Marine de Brest puis du musée des beaux-arts ; vous l’avez compris, vous n’aurez pas le temps de vous y ennuyer.

De Brest à Concarneau

Après cette pause bien méritée à Brest, reprenez votre marche en direction du sud de la Bretagne ! À la pointe Sainte-Barbe, vous atteindrez Le Cap, puis continuerez en direction du parc naturel régional d’Armorique. Ce parc de 120 000 hectares, divisé en quatre territoires très contrastés, possède un environnement exceptionnel où la grande variété de la faune et de la flore ne manquera pas de vous surprendre et de vous éblouir. Le sentier des Douaniers vous permettra de parcourir une très grande partie de ce parc qui s’étend sur le littoral de Daoulas à Keric Bihan. C’est plus loin le long de la côte que vous parviendrez à la Pointe du Raz, véritable chef-d’œuvre de la nature et offrant un panorama unique dont vous vous souviendrez à vie. C’est après avoir quitté ce décor de hautes falaises couvertes de landes et parcouru un long bout de la côte que vous atteindrez Concarneau, après avoir dépassé Tréguennec et Penmarch. Plusieurs visites guidées très intéressantes y sont organisées : le Service du Patrimoine est en charge de la visite guidée de la Criée, permettant aux touristes de comprendre l’organisation du port et de la criée. C’est avec Mika que vous pourrez participer à la visite guidée à l’Assaut des Remparts, où vous pourrez en apprendre plus sur les différents types de pêche, visiter le port de pêche et l’infrastructure portuaire ainsi que participer à la vente sous criée avec simulation de la vente à l’encan. Une expérience véritable et hautement instructive !

De Concarneau à Saint-Nazaire

C’est maintenant que vous allez entamer la dernière partie du GR®34, car votre course s’arrêtera à Saint-Nazaire. Mais pas de larme, vous avez encore beaucoup à faire et découvrir avant, et à peine repartis atteindrez-vous déjà l’étape suivante : Lorient. C’est dans cette commune du Morbihan que vous pourrez prendre part au Festival Interceltique, où les plus grands noms d’artistes du monde celte se retrouvent chaque année pour célébrer cette culture diverse. Ce festival compte également parmi les plus grands festivals d’Europe en termes de fréquentation, autant dire que vous allez pouvoir vous amuser comme jamais ! En reprenant la marche, vous aurez le plaisir d’apercevoir au loin plusieurs îlots, qu’il vous est possible d’aborder à l’aide de bateau et croisières. Mais déjà votre voyage s’achève, et à peine vous serez vous retourné que Saint-Nazaire vous fera face : cette ville portuaire est idéale comme dernière étape, et vous y reposer sera fortement agréable. Louez un gite plusieurs jours et prenez ainsi le temps de vous baigner à une des fameuses plages nazairiennes, de découvrir cette ville portuaire de charme ou encore ses monuments historiques uniques. Et si ce voyage vous a plu, pourquoi ne pas tenter le chemin de Compostelle la prochaine fois ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s